Le vin, élément à part entière de la gastronomie

Le vin fait partie intégrante de la gastronomie. Ce qui fait la différence entre une bonne cuisine et une cuisine gastronomique est la recherche de l’accord entre les mets et les vins. D’ailleurs, ne les allie-t-on pas naturellement au Salon des Vins et de la Gastronomie ?

Pour les Français, et même parmi les jeunes générations, un repas gastronomique sans vin n’est pas digne de ce nom, le vin étant un élément à part entière de l’art de vivre à la française. En effet, le vin fait partie intégrante du patrimoine culturel et gastronomique de la France. À tel point que le Sénat l’a même reconnu en 2014 en examinant le projet de loi sur l’agriculture : « le vin, produit de la vigne, et les terroirs viticoles font partie du patrimoine culturel, gastronomique et paysager de la France ». En 2010, l’UNESCO a classé le repas gastronomique des Français au patrimoine mondial de l’humanité, accordant une place importante au vin et renforçant l’attention de l’opinion.

On assiste d’ailleurs aujourd’hui au développement du tourisme œno-gastronomique : l’idée est d’encourager un tourisme d’agrément basé sur la découverte des régions viticoles et leurs productions, alliant tourisme rural et agritourisme. En France, le circuit le plus emblématique est la route des vins, comme la route des vins d’Alsace, ou d’autres régions. Le fait qu’un Français sur cinq sélectionne une destination de vacances vinicole et que deux étrangers sur cinq visitent la France notamment pour son vin et sa gastronomie (un sur trois vient spécifiquement pour cela), explique l’ampleur du phénomène.

Un périple à la française qui renforce le lien entre gastronomie, tourisme et territoires de production et permet aux Français, comme aux étrangers de découvrir différents aspects de la gastronomie française.